Comment ne pas fidéliser sa clientèle

Partage

Une clientèle fidèle est signe d’un service impeccable.

 

Il est vrai qu’il est dure, plus notre entreprise avance et obtiens le succès tant mérité pour lequel nous avons travaillé, plus il est difficile de garder en tête toutes les promesses, offres et engagements que nous avons faits.

Cependant, il est tout de même crucial de s’y tenir ou encore mieux de ne pas en faire si l’on n’est pas sûr de les tenir.

C’est comme cette fréquentation que tu as déjà eu qui te dit je t’aime un soir et le lendemain te dis que ce n’est plus le cas. Comment se puisse? Souvent les hommes disent ça pas pour mal faire, mais parce qu’ils le pensent réellement sur le moment. Puis, le lendemain ils ne pensent même plus à la veille, il s’est passé d’autres choses depuis et ils ne le ressentent plus ainsi.

C’est normal qu’en tant qu’entrepreneur, on veuille donner. Que l’on veuille faire plaisir. Mais on veut aussi avancer. Et parfois, on avance plus vite qu’on l’aurait cru, on démarre un tas de projets en même temps pour en avoir plussss et POUF.

On a plus la capacité de se souvenir de tout ce que l’on a promis ou même d’humainement l’exécuter au vu de notre nouvelle situation.

Le problème.

C’est que ta clientèle se souvient de tes promesses et t’observent. Elle voit tout ce que tu lui as dit de ne pas faire et que finalement tu fais. Tout ce que tu as dit que tu lui offrirais sans finalement le faire. Et elle voit où tu concentres tes énergies, ailleurs sauf sur elle.

Le problème, c’est qu’il se peut que ce soit des clientes qui ont acheté quelque chose de toi et non des prospects. Donc, elles se sentent un peu trahies, délaissées et déçues.

Et donc, elles vont finir par lâcher prise et aller voir ailleurs.

Qu’est-ce que tu viens de faire?

Dé-fidéliser ta clientèle.

C’est pour ça qu’avoir mille et un projets en même temps est dangereux. Oui, tu vas toucher plein de gens avec tes nouveaux projets. Cependant, tu vas perdre peut-être le 20% de ta clientèle qui te rapportait ou t’aurai rapporté 80% de ton revenu (loi de Pareto).

Il est important que tu travailles sur un projet à la fois, que tu le « Maîtrise/Masterize » que tu sois en plein contrôle de ce projet (du moins le plus possible), pour ensuite passer au suivant. Ou que tu engages (les bonnes personnes) pour faire suivre ton service à la clientèle. On est tous humains. On fait tous des erreurs, on a toute envie de toujours plus. C’est normal. Mais mets-toi à la place de ta cliente idéale, voudrait-elle continuer de faire affaire avec toi alors que tu fais le contraire de ce que tu lui as promis?

C’est pour ça que c’est important de savoir dire non ou s’abstenir. Je me souviens la fois où j’ai dit oui à une amie pour lui faire un plan d’entraînement. J’ai dit oui, car je voulais vraiment l’aider, alors que j’avais moi-même à dealer avec mon Burn-Out. Je savais, au fond de moi, que je ne serais pas en mesure de lui faire, et j’ai dit oui quand même dans l’espoir de pouvoir l’aider (et je le faisais gratuitement).

Au final, elle ne l’a jamais eu et je suis sûr qu’elle s’est sentie un peu délaissée.

C’est pareil pour mes clientes que j’avais, à mes débuts en MLM. Certaines avaient vraiment besoin d’être prise par la main. D’être sollicitée TOUS les jours à faire leur workout. À vérifier leur assiette, etc. Mais je n’étais pas en mesure de leur offrir TOUT ça.

J’avais plusieurs centaines de clientes, plus mon équipe de coachs, et franchement ce n’était pas le type de coaching que je voulais donner. Répondre à la question, quelle crème glacée je peux manger pour perdre 30lbs, n’étais pas le genre de coaching que je visualisais. Je voulais que les gens deviennent autonomes. Qu’ils apprennent le processus, pour plus tard comprendre pourquoi ils doivent avoir de saines habitudes de vie et soient en mesure de les mettre en place par eux-mêmes dans le futur.

J’aurai dû être clair dès le début, sur ce à quoi cette personne-là devait s’attendre. Car, bien évidemment, je n’ai pas su combler son besoin et elle est allé voir ailleurs après me l’avoir expliqué. Et elle a bien fait! C’est pour ça que maintenant, que nous faisons des rencontres préliminaire de 45min et où on évalue les besoins des personnes qui désirent travailler avec nous. Nous refusons plus de monde à qui nous proposons nos services honnêtement. Pourquoi? Car nous ne sommes pas accès sur l’argent, mais bien sur les intérêts de la personne.

Et si nous ne pouvons pas l’aider adéquatement? Nous la dirigerons vers d’autres alternative. Car, il n’est pas dans son intérêt d’investir dans notre coaching si elle n’est pas encore prête ou que ce que nous offrons ne colle à pas à son besoin.

Toujours se détacher du résultat. Et penser dans les meilleurs intérêts de notre clientèle et tu es sûr d’avoir une clientèle satisfaite et fidèle.

Alors dis-moi, quel est ta stratégie pour fidéliser ta clientèle?

 


Si jamais tu as envie d’amener ton entreprise au niveau supérieur en travaillant ton mindset et stratégie d’attraction client, tu peux toujours booker un rendez-vous préliminaire avec nous, en cliquant ici! 

Partage

Marjorie Beaudet

Je suis Marjorie Beaudet, fondatrice de Les petits Succès et de son académie en ligne Les petits Succès Académie. J’ai commencé mes 14 premières années de vie en France, à Bordeaux, pour ensuite m’installer au Québec en 2005. J’ai commencé mes études en droit ainsi que mon expérience professionnelle en notariat, pour ensuite me rendre compte que ce n’était pas pour moi. J’adore le droit, mais comme intérêt pas comme carrière. C’est au travers du développement personnel et de beaucoup d’introspection que j’ai découvert ce qui me drive vraiment dans la vie, et c’est d’aider les femmes à s’accepter et être bien avec elles-mêmes. Alors j’ai fait un virage à 180 degrés, pris mon courage à deux mains et j’ai tout recommencé de zéro. J’ai décidé de faire ce qui est bon pour moi et non ce que les autres attendent de moi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.