Est-ce que tes prix sont réalistes ?

Partage

Ton entreprise roule depuis un bon moment, mais t’es tu déjà demandé si tes prix sont réalistes et réellement alignés avec la clientèle que tu veux attirer?

J’aime parler d’argent. En fait, c’est un de mes sujets préférés. Et pourquoi donc? Parce que j’ai longtemps été mal à l’aise de charger pour mon aide. Et encore plus de demander « beaucoup d’argent ».

Qu’est ce que j’entends par beaucoup d’argent? En fait, c’est relatif à chacun alors mets ton beaucoup à toi à la place de mon beaucoup et on va se comprendre.

Attirer les bonne clientes

Donc, comme toute personne qui débute en affaire, j’ai voulu commencer pas cher à tel point que certaines personnes se demandaient même si j’étais legit.

Selon moi, je devais charger moins cher que les autres, car je débutais mon entreprise (ne pas confondre débuter avec compétence, chose que je confondais).

J’ai vite commencé à avoir des clientes et j’ai vite compris que je n’attirais pas toujours le bon type de clientes. Celles avec qui je voulais vraiment travailler. Une minorité d’entre elles ne faisait pas le travail, mettait tout sur ma faute (bien sûr), me demandait toujours plus et dès que je voyais leur nom apparaître dans mes messages, une crise d’anxiété me prenait. Tu comprends de quel style de cliente je parle. Je suis sûre que tu en as déjà eu une ou deux comme ça, on passe toutes par là.

J’ai fini par réaliser 2 choses. La première, que j’avais le droit de choisir avec qui je voulais travailler (donc, j’ai enlevé le bouton d’achat de mon site web) et la deuxième, la plus importante pour le sujet d’aujourd’hui, c’est qu’en chargeant des peanuts, les gens ne réalisaient pas la valeur de ce que j’offrais, la valeur du service et surtout, n’investissaient pas les efforts (j’ai personnellement investi 65 000 $ en mentorat aux É.-U. et je peux te garantir que les efforts, je les fais à ce prix!)

Gratuit mais pas sans valeur

Eh oui, c’est comme les gratuités que l’on consomme. Traites-tu une gratuité comme de l’or en barre? L’utilises-tu à 100 %, en fais-tu le tour plus qu’une fois? Prends-tu vraiment le contenu comme étant du contenu à 2000 $? Car cela pourrait être le cas, tu sais! Ce n’est pas parce que c’est gratuit que le contenu n’a pas de valeur.

Pourtant, on voit la gratuité comme étant un bibelot informatique qui prend la poussière.

Combien de personnes sur internet courent les concours, les tirages et les recettes à n’en plus finir? Toutes des recettes qu’ils ne feront probablement jamais de leur vie. On a toutes été là. Tu l’as fait toi aussi et je l’ai fait moi aussi.

L’être humain est un être complexe. Il veut du gratuit, mais ne s’en sert pas à 200 %. Pour vraiment le faire sortir de sa zone de confort et le pousser à accomplir des choses qu’il n’a jamais osé faire, il faut lui prendre quelque chose d’important : l’argent (ou la santé pour les plus malheureux). #beentheredonethat

Réalise la valeur de ce que tu offres

Donc, lorsque tu ne fixes pas le prix réel, la vraie valeur de ce que tu offres, tu nuis non seulement à tes client(e)s, mais tu te nuis à toi également. Tu ne les pousses pas à faire leur part du contrat et toi, tu te laisses dans une position où tu travailles avec n’importe qui. Tu n’as pas vraiment de fun dans ta business et tu te demandes pourquoi tu fais ce que tu fais pour ce que ça rapporte et la reconnaissance que tu en retires.

On se croirait presque de retour à employéland.

Alors, que faire pour augmenter tes prix?

La première chose que je te suggère est de te concentrer sur ton mindset. Car, à la fin de la journée, la seule personne qui ne fait pas de move à propos de ça, c’est toi!

Tu as peut-être peur que personne ne veuille de toi à ce prix. Peut-être aussi que ça vient jouer dans tes croyances et programmations du passé. Je ne sais pas exactement, mais il faut que tu me fasses du ménage là-dedans.

Fais le calcul

Si tu aimerais faire un salaire décent avec ta compagnie, tu dois faire le calcul de ce que tu dois faire pour y arriver. Par exemple, regardons ce que tu dois faire pour avoir un salaire dans les 6 chiffres (car après impôts, taxes et frais de roulement de la business enlevés, ça descend assez vite!).

Donc pour faire dans les 6 chiffres, il faudrait que tu fasses environ 10 000 $/mois si on arrondit. Donc, si tu charges 297 $-497 $ pour ce que tu fais, on se ramasse à devoir avoir 20 à 34 nouvelles clientes par mois. 20 à 34 nouvelles clientes dont quelques-unes vont sûrement te faire chier en service à la clientèle (c’est une opinion personnelle, mais je préfère la qualité à la quantité, tout le monde n’est pas fait pour s’entendre).

Tout dépendant de ce que tu offres, 20 à 34 personnes à s’occuper pendant je ne sais pas combien de temps pour des peanuts, ça te ralenti un moral assez vite.

Bref, c’est pour toutes ces raisons que tu devrais probablement augmenter tes prix!

PS: si tu es en processus d’obtenir des résultats accélérés avec ton entreprise de MLM ou entreprise de services en ligne et que tu sens que tu as besoin d’aide pour avancer comme tu le souhaiterais, tu peux prendre un rendez-vous gratuit avec moi en cliquant ici et nous regarderons ensemble ce que l’on peut faire ❤️

Ressources supplémentaires : 

Développe ton Mindset pour mieux développer ta business de rêve : https://lespetitssucces.com/mindset

Le PowerWomen Club (ouverture des inscriptions occasionnelle, si c’est ouvert fait vite!) : https://lespetitssucces.com/club

Partage

Marjorie Beaudet

Je suis Marjorie Beaudet, fondatrice de Les petits Succès et de son académie en ligne Les petits Succès Académie. J’ai commencé mes 14 premières années de vie en France, à Bordeaux, pour ensuite m’installer au Québec en 2005. J’ai commencé mes études en droit ainsi que mon expérience professionnelle en notariat, pour ensuite me rendre compte que ce n’était pas pour moi. J’adore le droit, mais comme intérêt pas comme carrière. C’est au travers du développement personnel et de beaucoup d’introspection que j’ai découvert ce qui me drive vraiment dans la vie, et c’est d’aider les femmes à s’accepter et être bien avec elles-mêmes. Alors j’ai fait un virage à 180 degrés, pris mon courage à deux mains et j’ai tout recommencé de zéro. J’ai décidé de faire ce qui est bon pour moi et non ce que les autres attendent de moi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.