Et si tu étais ta propre cause d’échec en amour?

Partage

Tous les gars sont des “fuckboy”.
Je tombe toujours sur les pires trou de cul.
Les gars sont tous les mêmes.
Encore un autre salaud.

Une autre qui s’écarte comme une fleur au printemps.
Ce n’était juste qu’une agace pissette.
Encore une autre folle.
L’amour, ce n’est pas faite pour moi.

Tu te reconnais dans une de ces phrases?

Et si je te disais que tu es la cause de tes échecs amoureux?

Oui, toi! Oublie toutes tes excuses refaites, sortie tout droit d’une boîte de Cornflakes.
Oublie cette “génération de mardes” que tu n’es pas faites pour vivre dedans, les histoires “Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis” ou bien celles de je te “swipe” droite pour un plan cul. La réalité, c’est qu’il y a pleins d’histoires d’amour de la “génération Tinder” qui fonctionnent. Alors pourquoi pas la tienne?

Le problème n’est peut-être pas si loin que ça. À vrai dire, le problème c’est probablement toi! Si tu es persuadé que je me trompe alors poursuis ton chemin et ta collection d’échecs amoureux, tu es une cause perdue. Si, par contre, tu en as marre de changer ton statuts de relation sur Facebook ou d’être la troisième roue d’un couple d’amis, j’ai la solution à ton problème.

On va se dire les vraies choses, que tu sois un homme ou une femme, il n’est pas normal d’avoir eu plus de relations que tu as eu la grippe

Alors, pourquoi est-ce si compliquer pour toi, de trouver LA personne qui te rendra heureux jusqu’à la fin de tes jours? Avec le nombre de personnes vivantes sur terre il doit bien y avoir une personne qui partage les mêmes valeurs, passions, rêves et ambitions que toi. La réalité c’est que tu te crées de fausses barrières. Ton estime personnelle est si basse côté relation personnelle que tu t’empêche involontairement de vivre pleinement le bonheur de l’amour. Ton insécurité de séduire, plaire, “name it” serais si grande que tu te construis, inconsciemment, des clôtures de douze pieds, électriques avec du barbelés au sommet afin de te protéger d’une attaque imminente de l’amour.

Il n’y a pas une plus grande barrière à l’épanouissement romantique que la peur de ne pas mériter l’amour et que ma destinée est d’être blessé

En fait, avec une estime personnelle en santé. Nous sommes plus probables de traiter les autres avec respect, bienveillance, honnêteté et générosité. Puisque nous ne sommes pas porté à les prendre comme une menace, nous n’avons pas inconsciemment un sentiment que l’autre pourrait nous trahir, rejeter ou humilier.
Alors qu’une faible estime de soi, nous pousse à croire que nous ne sommes pas aimables. Et si je ne m’aime pas moi-même, qui le fera?. En vrai, si je ne m’accepte pas tel que je suis, personne ne le fera. L’effort requis afin de m’apprécier ainsi, deviendra plus épuisant que la tâche de remplir une passoire de sable fin. Chaque personne tentant cet exploit s’épuisera et abandonnera.

J’arrete de fuir les voix dans ma tête et je les affronte

Alors, inconsciemment je deviens un “saboteur d’amour”. Puis, à la place où est censé se trouver un sentiment de sécurité intérieure, se retrouve la peur de ne mériter que le malheur. Donc, inévitablement, je choisis quelqu’un qui me rejettera ou m’abandonnera. Ou, si je choisis quelqu’un où le bonheur pourrait être présent, je renverse la relation en demandant un réconfort excessif, en étant terriblement possessif, en faisant d’un rien une catastrophe nationale, en cherchant le contrôle par la domination ou même en trouvant une façon de rejeter ma partenaire avant elle.

Est-ce que j’ai placé mes “standard” trop bas ?


     L’inverse est également vrai. Avec une estime personnelle trop élevé, nous sommes porté à croire que nous méritons mieux. “Est-ce que j’ai placé mes “standard” trop bas ? Est-ce que cette personne est assez bien pour moi ? Après tout, seulement une personne qui me rejette, mérite mon dévouement. Sinon elle ne vaut pas la peine que je m’attarde à elle.” En fait, tout comme une mauvaise estime de soi, une trop grande est également négative. Souvent, ce sont des gens portés à ne penser qu’a leur propre bonheur. Dans le meilleur des mondes, il faudrait avoir une estime personnelle dans la moyenne. C’est-à-dire, être assez fort pour s’apprécier et savoir ce que nous avons à apporter à un couple sans penser que nous en sommes le pilier.

Alors qu’en dis-tu!? On efface tout et on recommence!?

     Malheureusement pour nous, ce n’est pas si simple que cela. Ce serait beaucoup trop simple de pouvoir reformater notre cerveau. Question d’oublier tous nos traumatismes. Il est grand temps de croire en soi. Le bonheur est à ma porte et c’est à moi de le saisir. Je vie un jour à la fois. Si je tombe en bas du train, je me relève pour y remonter rapido presto. J’arrête de fuir les voix dans ma tête et je les affronte. J’amorce un dialogue interne pour les “challenger” en donnant une réponse à leurs raisons et ainsi les détruire. Puis, petit à petit, je vais apprendre à vivre avec elles.

C’est normal de vouloir redevenir “normal” le plus rapidement possible. Cependant, cela peu prendre un peu plus de temps pour reconstruire notre estime personnelle. C’est pourquoi il est important de travailler sur nous à chaque fois que nous en avons l’occasion. Que tu te sois senti interpellé par cet article ou que tu veux connaitre le secret pour avoir une estime personnelle en santé, je te conseille d’aller voir mon article en cliquant sur le lien suivant: 8 astuces pour avoir une estime personnelle en santé.

 

 

Partage

David

Leave a Reply

Your email address will not be published.