La balance l’ennemi de tous!

Partage

De nos jours, malheureusement, nous sommes beaucoup trop obnubilés par la balance, le poids que nous faisons. Cependant, le combat le plus populaire et qui est souvent dans les sujets de conversations est le fameux « J’ai du poids à perdre », «Je suis trop grosse», «Je dois faire attention à ce que je mange», etc. Beaucoup de femmes ressentent la pression de leur apparence, de leur poids, et de ce à quoi la société voudrait qu’elles ressemblent.

Je trouve ça triste et dommage que nous essayons de tous nous ressembler. La diversité n’est-elle pas mieux? Je trouve ça dommage, car tout cela rend ces femmes insécures, démoli leur confiance en elle et leur estime. Ces femmes sont rendus prisonnières ou otages de la balance! Imaginez-vous qu’il y a malheureusement des femmes tellement mal dans leur peau qu’elles se pèsent 3fois le matin, 3fois l’après-midi et 3fois le soir? Et je ne parle pas seulement des femmes qui se trouvent trop grosses. Je ne veux pas émettre un quelconque scandale via cet article, mais tout ne tourne pas autour des femmes qui ont du poids à perdre. Il y a des femmes dans le monde qui sont maigres et qui le vivent mal! Eh oui, il y a des femmes qui ne sont pas maigres par choix ou maladie (anorexie, boulimie), mais à cause de leur métabolisme trop rapide.

Autant que les femmes rondes ressentent la pression d’être mince, autant que les femmes maigres ressentent la même pression d’être mince, mais surtout d’avoir des formes!

J’entends souvent des femmes rondes s’énerver et attaquer les femmes maigres ou minces lorsqu’elles discutent, elles aussi, de leur poids. Peut-on m’expliquer pourquoi ce complexe du poids est exclusivement le sujet des femmes rondes? La pression émise par la société pour un idéal de perfection est la même pour toutes! Et même tous, car oui il y a des hommes mal dans leur peau aussi, mais on en parle pas d’eux non plus.

Mon but n’est pas de discréditer le désarroi des femmes qui se trouvent trop grosses, car je comprends le mal être et tout ce que cela occasionner que de se retrouver dans cette « catégorie ». J’aide quotidiennement des femmes qui ne se sentent pas bien dans leur peau pour cette raison principale, mais j’en aide aussi beaucoup qui aimeraient justement être plus pesantes et avoir plus de chair autour de l’os comme on dit. Mon but, dans cet article, est d’éliminer cette pensée qui selon moi est archaïque de nos jours, qui est de penser que seule les femmes rondes vivent de la pression au niveau de leur physique et que seule ces femmes peuvent s’en plaindre.

Nous vivons tous avec la dure réalité des magazines «photoshopés» et de l’idéal du corps parfait. Cependant, il faut passer par-dessus, car il y a bien plus important que seulement un beau physique. La santé est ce qui devrait nous préoccuper!

Être prisonnier ou prisonnière d’un chiffre sur une balance est malsain. Nous valons tous plus que cela. Notre santé vaut pas mal plus qu’un simple chiffre. Le poids sur cet outil indique juste une chose, si tu mets ta santé en péril ou non. À partir de là, à toi de mettre les efforts pour atteindre un poids raisonnable pour ne pas dégrader tes organes et ton corps, et à toi d’atteindre un physique qui te rend fière, te ressemble et que tu n’as pas envie de cacher.

La diversité des sexes, des peaux, des orientations sexuelles, des cultures, traditions, religions, et j’en passe. C’est ce que toutes les sociétés des pays riches prônent. La diversité des corps devrait en faire partie également. Il n’y pas de corps type à avoir. Tout le monde ne peut pas avoir le même corps et tant mieux!

Alors s’il te plait, arrêtes de juger ton apparence en fonction d’un chiffre. Alimentes-toi sainement, manges suffisamment, mais suffisamment de bons nutriments. Bouges, 30min par jour te fera le plus grand bien et sois alerte aux changements ressentis. As-tu plus d’énergie? Prends des photos, et compare l’évolution physique. As-tu perdu des centimètres/pouces de tour de taille et autres muscles. T’apprécies-tu plus dans le miroir, si tu fais abstraction des modèles dans les magazines? Es-tu une femme au physique pulpeuse? Si oui, pourquoi ne pas en être fière? Des personnalités tel que Kim Kardashian prônent ce genre de physique. Et celle-ci sont vu comme étant de belles femmes aux physiques atypiques.

Sois toi-même, alertes à qui tu es, qui tu veux réellement être et ce que tu veux réellement projeter. Veux-tu projeter une femme prisonnière de sa balance, constamment stressée et obnubilée par ce qu’elle doit manger? As-tu réellement envie d’influencer tes amis, proches, famille ou même enfants ainsi? Ou tu préfères projeter l’image de quelqu’un qui se soucis de sa santé en s’alimentant bien, en bougeant et en acceptant le corps qu’elle a comme un cadeau et un atout dans notre monde très diversifié?

Nous sommes tous unique, que ce soit par notre personnalité, nos goûts, notre couleur de peau, notre culture, voix, regard, physique et grandeur d’âme.

Quel aspect de ton corps n’aimes-tu pas?

Partage

Marjorie Beaudet

Je suis Marjorie Beaudet, fondatrice de Les petits Succès et de son académie en ligne Les petits Succès Académie. J’ai commencé mes 14 premières années de vie en France, à Bordeaux, pour ensuite m’installer au Québec en 2005. J’ai commencé mes études en droit ainsi que mon expérience professionnelle en notariat, pour ensuite me rendre compte que ce n’était pas pour moi. J’adore le droit, mais comme intérêt pas comme carrière. C’est au travers du développement personnel et de beaucoup d’introspection que j’ai découvert ce qui me drive vraiment dans la vie, et c’est d’aider les femmes à s’accepter et être bien avec elles-mêmes. Alors j’ai fait un virage à 180 degrés, pris mon courage à deux mains et j’ai tout recommencé de zéro. J’ai décidé de faire ce qui est bon pour moi et non ce que les autres attendent de moi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.