La fois où ma santé m’a lâchée

Partage

J’ai eu, depuis quelques mois déjà, des ennuis avec ma santé, qui m’ont forcé à ralentir le rythme et à faire de gros changements dans ma vie personnelle. En fait, mon corps m’a carrément lâché. J’ai envie de t’en parler un peu aujourd’hui, car je pense que cela peut t’apporter beaucoup.

Je t’avoue par contre que même si j’aime bien partager en toute transparence, pour ce qui est de mes difficultés au point de vue de ma santé, je n’aime pas trop en parler habituellement. Mais je crois sincèrement que mon histoire peut te servir.

Un peu plus sur moi

Lorsque j’ai débuté mon aventure entrepreneuriale, il y a quatre ans déjà, en me lançant en MLM, je ne savais pas trop dans quoi je m’embarquais. Pour ton info, une MLM est aussi connue sous le nom de marketing de réseaux, de marketing relationnel ou en ventes directes.

Donc, comme je ne savais pas trop dans quoi je m’embarquais, je faisais le minimum, le strict nécessaire. J’ai tranquillement réussi à bâtir une équipe, à monter de rang et à en vivre. Je travaillais fort, mais pas aussi fort que mes rêves et mes ambitions le nécessitaient.

Après une perte de rang et une envie de contrôler mon offre, mes prix et tout le tralala, j’ai décidé d’expérimenter par moi-même. Honnêtement, je ne savais pas trop ce que je faisais à ce moment-là. Déjà que j’avais trouvé la MLM déroutante, mais là, bâtir mon propre truc à moi, seule, sans support ni soutien ou guide, je ne savais clairement pas ce que je faisais.

Alors, par manque de sous, je retournai travailler pour un employeur. J’aimais voir des gens, car lorsque l’on travaille de la maison, le manque de vie sociale peut finir par peser lourd.

J’aimais bien cette nouveauté, au début mais après l’excitation des premiers mois, j’en avais marre. Marre de me faire dire quoi faire par des gens qui ne pensaient clairement pas efficacité, mais plutôt “powertrip”. Ça a duré un an.

Ma santé m’a lachée

Ai-je réellement fait quelque chose de différent dans chacune de ces tentatives? Si je regarde globalement, pas vraiment. J’ai essayé de petits trucs différents, mais rien de fou. D’où le fait que je me retrouvais toujours au même point.

Jusqu’à tant que je me retrouve un emploi au gouvernement et que je pense y finir mes jours alors que finalement, boum! Le burn-out décida de frapper. Ce fut violent! Pour toutes personnes qui en ont vécu un, c’est effrayant de perdre le contrôle de soi-même à ce point.

Ce fut extrêmement difficile pour moi, car je suis tombée en burn-out à cause de mon environnement de travail qui essayait de m’éteindre. J’étais joviale, positive, sociable, mais surtout directe et franche avec une soif d’améliorer les choses. Et ça, bien entendu, ça n’a pas plu.

On a voulu me briser pour me faire fitter dans le moule. Littéralement me briser le caractère en s’acharnant sur moi pour que je devienne un mouton.

Mon système immunitaire a attaqué à sa façon en s’assurant de me retirer de ce milieu hostile et de me faire évoluer à travers cette expérience.

Ces idées préconcues qui nous causent du tort

Cependant, on nous dit toujours que la seule personne que l’on contrôle, c’est nous. Mais moi, je n’étais même plus en mesure de me contrôler moi-même!

Tu sais, quand on te dit “hustle and grind”, que tu devrais travailler 90 h / semaine, t’occuper de tes enfants, être une épouse, une amie et si tu as le temps, être une femme.

Quand on te dit que tu devrais ABSOLUMENT savoir comment faire si et ça. Que sans branding, tu vas quasiment brûler en enfer. Et que si tu n’écris pas en privé à 200 personnes par jour, tu n’as pas le droit de te plaindre que ton entreprise n’avance pas. Que si tu ne suis pas les 90 formations proposées sur les techniques qui vont te rendre riche, tu ne pourras aspirer à concrétiser les rêves que tu chéris tant.

Déjà entendu ça? Déjà ressentit cette pression? Eh bien, moi aussi. Et peut-être même que je te l’ai infligé sans le vouloir. Tu m’as peut-être vu être cette fille qui travaillait 90 h/semaine et qui essayait de maintenir son rôle de petite copine, d’amie et de femme au travers de tout ça.

Je vais te confier quelque chose en toute transparence. Tout ça n’est que de la BULLSHIT! De la merde en bon français.

Je me suis lancée tête baissée dans le travail

Je m’excuse si tu t’es déjà sentie “pas assez” en me regardant aller. Tu me voyais aller, courir partout, sans reprendre ma respiration, avoir du succès (car le succès est relatif à chacun). Tu te disais peut-être à ce moment-là que tu n’en faisais pas assez et que toi tu ne méritais pas le succès, car tu n’en faisais pas autant que tous les autres qui réussissent.

Je m’excuse, c’est ce que je croyais aussi. Ne pas être assez.

Je suis tellement obsédée par TA réussite, la réussite de ma communauté, de lui offrir les meilleures infos, les meilleures formations, le meilleur service et les meilleurs coachings que je me suis complètement oubliée.

Et tu sais ce qui m’a fait sortir la tête hors de l’eau? Cette même obsession ironiquement. L’obsession de te servir le mieux possible, toi et toutes les femmes de notre communauté.

Ma santé me rapelle encore à l’ordre

Dans les derniers mois, j’étais constamment fatiguée. Je croyais que c’était dû au burn-out que j’avais fait l’année précédente. Fatiguée au point d’avoir de la fatigue chronique et de devoir diminuer la cadence. Au point où je me voyais aller et me dire OUF! Si je continue comme ça, je ne pourrai plus servir mes coachées adéquatement, car c’est vraiment les coachings qui m’en demandent le plus sur le plan cognitif.

Alors, j’ai pris une décision majeure. La première du genre de TOUTE mon existence. J’ai investi en moi. Moi là, personnellement et pas côté business. J’ai engagé une nutritionniste et une immunologue pour m’aider à comprendre ce qui n’allait pas de façon naturelle (très important pour moi). J’ai dû affronter ma peur du médecin (reliée à la tumeur que j’ai eue à ma naissance, depuis je suis allergique aux médecins) et passer des prises de sang, car ça pouvait être plus sérieux que prévu. Et apprendre de ces prises de sang que ça n’allait pas DU TOUT à l’intérieur de mon corps.

Ce que j’ai découvert n’est pas dû au travail, mais remonte en fait à plusieurs années. Pour être honnête, je n’ai jamais pris le temps de réellement m’occuper de moi, même si je croyais le contraire. J’ai toujours été occupée a plutôt prendre soin des autres que de moi-même.

La leçon que j’en ai retenu

Bref, grâce à cette découverte, j’ai appris une grande leçon. J’ai compris l’importance de RÉELLEMENT prendre soin de soi. De prendre du temps pour soi. D’investir en soi et dans sa santé. Je dois maintenant me nourrir que d’aliments crus et organiques. Mon épicerie me coûte 300$ par semaine. Et même si au début, c’était nouveau pour moi d’investir autant dans ma bouffe, j’en suis vraiment fière maintenant.

Car j’ai décidé que mon corps méritait ce qu’il y a de mieux sur cette terre, et par conséquent, moi aussi.

Je ne vais pas te mentir, ne pas être capable d’en faire autant que je le voudrais côté business est effrayant. C’est comme de raison ce qui paie ma bouffe, les factures et ce qui sert la mission que je me suis donnée.

Mais cela m’a fait vivre des choses que je n’avais pas vécues depuis longtemps. Lire un livre dehors et vraiment prendre le temps d’écouter le chant des oiseaux, le son des voitures, des voisins. Sentir la chaleur du soleil sur mes jambes.

Prends le temps d’écouter ton corps

Prendre le temps de me préparer à manger et de manger en silence. Pas de téléphone, pas d’ordi, pas de télé ni d’invité. Juste moi et moi seule en train de savourer ce repas préparé par moi et pour moi.

Ce sont des moments magiques que l’on a oubliés, car on est tellement pressés par la vie que l’on oublie que la vie, ce n’est pas juste les tracas de la business, des gens et de la vie en général. La vie, c’est d’être connectée avec soi-même et de passer des journées plaisantes, amusantes.

Alors, je voulais prendre le temps de t’écrire ceci pour te rappeler de t’arrêter et de prendre le temps de te découvrir et de te développer pour pouvoir transmettre tout ton amour, tes connaissances et tout ce que tu peux à ta communauté, ta clientèle, ta famille et à tous les gens qui t’entourent en fait.s

Ce que tu dois retenir de mon histoire

Encore une fois, ça va de pair avec ce que je répète tout le temps, soit:

  • d’avoir un environnement positif dans toutes les sphères de ta vie;
  • de prendre soin de ton mindset et de le développer pour pouvoir grandir, avoir plus de plaisir et mieux servir ta communauté;
  • de bien protéger tes rêves, de les visualiser quotidiennement et de tout faire pour les concrétiser de la façon qui t’épanouira le mieux.

J’espère sincèrement que ce billet aura un impact positif sur la suite de ta journée. Qu’il t’aura permis d’arrêter, pendant un court instant, ce tourbillon infernal qu’est ton quotidien par la lecture de ce texte.

Qu’il te permettra de remettre en question ce que TU veux réellement. Ce que TU veux bâtir et comment TU veux le bâtir.

Si tu ne sais pas par où commencer, commence par la base. Un environnement sain, ensuite le mindset et puis te réattribuer tes rêves.

Et pour aller un peu plus loin

Et si tu as envie d’avoir encore plus d’outils concrets à appliquer à ta business afin d’améliorer ton mindset, mais aussi ta stratégie, deviens membre du Projet Phoenix! (ouverture des inscriptions ponctuelles, si c’est ouvert, fait vite!)

Tu peux aussi nous suivre sur Facebook:

Clique ici pour le groupe

Clique ici pour la page pro

PS: Tu es en processus d’obtenir des résultats accélérés avec ton entreprise de MLM ou entreprise de services en ligne? Tu sens que tu as besoin d’aide pour avancer comme tu le souhaiterais dans ta business? Tu peux prendre un rendez-vous gratuit avec moi en cliquant ici et nous regarderons ensemble ce que l’on peut faire. ❤️

Partage

Marjorie Beaudet

Je suis Marjorie Beaudet, fondatrice de Les petits Succès et de son académie en ligne Les petits Succès Académie. J’ai commencé mes 14 premières années de vie en France, à Bordeaux, pour ensuite m’installer au Québec en 2005. J’ai commencé mes études en droit ainsi que mon expérience professionnelle en notariat, pour ensuite me rendre compte que ce n’était pas pour moi. J’adore le droit, mais comme intérêt pas comme carrière. C’est au travers du développement personnel et de beaucoup d’introspection que j’ai découvert ce qui me drive vraiment dans la vie, et c’est d’aider les femmes à s’accepter et être bien avec elles-mêmes. Alors j’ai fait un virage à 180 degrés, pris mon courage à deux mains et j’ai tout recommencé de zéro. J’ai décidé de faire ce qui est bon pour moi et non ce que les autres attendent de moi.

4 comments to “La fois où ma santé m’a lâchée”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. hajalalayina - 21 mars 2019 Répondre

    Waw impressionnante et très touchante ton histoire ! Merci de rappeler l’importance de prendre soin de soi !
    Et merci pour ce partage tout simplement 🙂

    • Marjorie Beaudet - 21 mars 2019 Répondre

      Ça me fait plaisir, et très contente que ceci est pu t’apporter quelque chose ❤️

  2. Jiji - 13 mai 2019 Répondre

    Les premières lignes m’ont parlé toutes suites et j’ai dévoré ton article en quelques petites minutes !!! Ça m’a parlé tout de suite! Je suis actuellement dans le même cas de figure. Pas de « Burn-out », juste de la fatigue plus que chronique. Mon corps tout entier me crie « STOP » !!! Je ne savais pas trop quoi faire, ni par où commencer mais maintenant j’y vois plus clair. J’entrevois une solution. Je prends tes précieux conseils pour ne pas me causer plus de tord. Je te remercie pour le partage de ton expérience, tes conseils et ta franchise. Bonne continuation à toi !!!

    • Marjorie Beaudet - 13 mai 2019 Répondre

      Désolé d’apprendre que tu es au point de la fatigue chronique, mais très heureuse d’apprendre que cette article t’apporte plus de clarté! Un énorme merci pour ton partage, et n’hésite pas à me donner des nouvelles! Je te souhaite de vite retrouver la forme! Marjorie -xox-

Leave a Reply

Your email address will not be published.