La valeur de notre temps

Partage

La valeur de notre temps… Qu’est-ce que cela veut dire?! Comment peut-on attribuer une valeur à quelque chose de si abstrait, quelque chose qui n’est pas tangible, qui ne se touche pas?

Comment attribue-t-on une valeur à notre temps? En chargeant 50$/h? C’est ce que les professionnels font afin de réaliser le service pour lequel ils sont payés. Cependant, lorsque l’on parle de valeur de notre temps en dehors de tout ce qui est travail. Quand on parle de la valeur de notre temps que l’on offre lors de notre vie privé aux gens qui nous entoure ou encore notre famille. Comment établir sa valeur? Comment investir ce précieux temps, que l’on ne récupèrera jamais, ingénieusement?

Si tu ne t’ai jamais posé la question, peut-être que cet article va te réveiller, car je tiens à t’annoncer que toutes les minutes que tu passes devant Facebook, la télé, écrasé sur ton divan, à t’engueuler avec les voisins, avec tes proches ou à te saouler à ne plus te souvenir de ta soirée, sont des minutes que tu investi à ces activités que tu ne récupèreras JAMAIS!

Actuellement, il est 17h46 et on est le 3 décembre 2015. J’ai décidé à ce moment précis que j’allais écrire cet article, car je crois sincèrement qu’il puisse aider beaucoup de gens à déterminer la valeur de leur temps beaucoup plus ingénieusement. Maintenant, il est 17h47 le 3 décembre 2015. 17h46 le 3 décembre 2015 ne reviendra JAMAIS pour moi, ni pour toi d’ailleurs. Cette minute que j’ai décidé de passer à écrire cet article ne se représentera plus JAMAIS dans ma vie. Si je l’avais passé à m’engueuler, à pleurer, à travailler à faire un emploi que je n’aime pas ou à être à un « party » auquel je n’ai pas envie d’être avec des gens que je n’apprécie pas particulièrement aurait était un gaspillage monumental. J’aurai passé 17h46 le 3 décembre 2015 à gaspiller cette précieuse et unique minute de ma vie ce jour-là, à cette heure-là, à ressentir toute sorte de sentiments déplaisant au lieu d’apprécier ma vie, cette minute que je respire et que j’ai la chance de vivre pleinement pendant que certain vivent dans un pays en guerre ou passe cette précieuse minute sur leur lit de mort ou d’hôpital.

Personnellement, j’ai le choix. Le choix de vivre cette minute comme bon me semble, car je suis en santé. Je peux la passer à faire quelque chose que j’aime, être avec des gens que j’aime, à apprécier la vie qui m’est offerte ou je peux la passer à vivre des émotions déplaisantes avec des gens que je n’affectionne pas particulièrement.

Toi que faisais-tu le 3 décembre 2015 vers 17h46? Et si tu avais le choix de recommencer cette minute précise que ferais-tu différemment? Dirais-tu je t’aime à ton/ta conjointe, préparerais-tu un bon souper pour vous deux, appellerais-tu ta mère ou ton frère pour lui dire que tu l’aimes et prendre des nouvelles? Finirais-tu plus tôt de travailler pour aller rejoindre les enfants plus tôt ce soir-là et jouer à un jeu de société avec eux? Que ferais-tu de différent qui te permettrai d’avoir réellement profiter de ce temps précieux et éphémère qui est le tien?

Comme beaucoup le disent… la vie est courte et il faut en profiter. Cependant, à force d’entendre cette phrase on en oublie son sens, comme lorsque quelqu’un nous dit adieux, on oublie que des adieux sont souvent signe d’une longue absence et que l’on devait profiter de la présence de cette personne pleinement durant son passage.

Beaucoup de gens vont passer des heures dans le Traffic, des heures ou des demi-heures à attendre dans leur auto devant le travail pour être sûr de ne pas arriver en retard, d’autres vont attendre après d’autres personnes, bref à mes yeux ces gens-là perdent leur temps, le gaspillent.

Imagines que tu arrives 30min avant ton heure d’entrée au travail et que tu passes ces 30min à attendre que le bureau ouvre car tu voulais être sûr de ne pas arriver en retard au travail à cause du Traffic. Prends ce 30min et multiplies-le par 5, car disons que tu travailles 5 jours semaine. Ensuite, multiplies-le par 48 semaines, car disons que tu as 2 semaines de vacances à noël ET en été. Ça fait 7 200 minutes, soit 120 heures, soit 5 jours par année que tu passes à attendre. Étendons ça à 40ans comme travailleur comme la moyenne le veut. Ça fait 200 jours, soit presque 1ans sur 40ans de vie active à attendre. Sans compter TOUS les autres moments de ta vie où tu t’obliges à attendre ainsi. Imagines-tu?! 1ans de ta vie gaspillé pour attendre après un travail que tu n’aimes peut-être pas pour enrichir tes patrons qui manquent peut-être de reconnaissance à ton égard!!! Trouves-tu que cela octroie une bonne valeur à ton temps?! Trouves-tu avoir bien choisi comment utiliser ton précieux temps!?

Comme ces fois où tu t’obliges à aller à un « party de famille », car ce serait mal vu que tu n’y ailles pas alors que tu ne leur parles pas le reste du temps, car le trois quart du temps tu te fais juger et rabaisser lors de pareil souper. Pourquoi t’obligerais-tu à t’infliger une pareille soirée quand tu ne sais même pas si demain tu vas finir la journée vivant?

Chaque minute que nous « dépensons » est une minute qui ne reviendra jamais! Chaque semaine, chaque heure, chaque année nous vieillit et réduit notre temps de vie sur Terre. Autant vivre chacune de ces secondes, minutes et heures en santé avec des êtres qui méritent notre attention, notre amour, notre présence. Autant passer ce temps à être qui nous sommes réellement à faire ce que nous aimons faire passionnément entourer de gens qui nous acceptent tel que l’on est, nous supportent et nous encouragent.

On a clairement pas le temps pour les drames, les querelles interminables, les heures d’attente après quelqu’un qui ne respecte pas NOTRE temps, pour un travail que l’on n’aime pas, à enrichir un patron qui ne nous apprécie pas à notre juste valeur, à faire des sourire et rond de jambes à des gens qui nous dénigrent.

Notre temps et précieux, NOUS sommes précieux, et nous méritons de CHOISIR comment nous désirons offrir notre compagnie, notre personne, et nos précieuses minutes de rire, joie, moments cocasses et accomplissements.

Alors à partir d’aujourd’hui, célèbres chaque minute, et heure comme si c’était un événement extraordinaire et splendide. Célèbres chaque minute de ta vie en faisant ce que tu aimes, entouré de gens que tu aimes, tout en étant toi-même.

Vis la vie dont tu as toujours rêvé en respectant la valeur de ton temps et celle des autres!

Partage

Marjorie Beaudet

Je suis Marjorie Beaudet, fondatrice de Les petits Succès et de son académie en ligne Les petits Succès Académie. J’ai commencé mes 14 premières années de vie en France, à Bordeaux, pour ensuite m’installer au Québec en 2005. J’ai commencé mes études en droit ainsi que mon expérience professionnelle en notariat, pour ensuite me rendre compte que ce n’était pas pour moi. J’adore le droit, mais comme intérêt pas comme carrière. C’est au travers du développement personnel et de beaucoup d’introspection que j’ai découvert ce qui me drive vraiment dans la vie, et c’est d’aider les femmes à s’accepter et être bien avec elles-mêmes. Alors j’ai fait un virage à 180 degrés, pris mon courage à deux mains et j’ai tout recommencé de zéro. J’ai décidé de faire ce qui est bon pour moi et non ce que les autres attendent de moi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.