Comment éviter de garder son mindset d’employé?

Partage

Mindset d’employé?

 

“Quessé ça!?”

C’est l’état d’esprit que nous conservons lorsque l’on quitte l’employeur traditionnel, pour devenir son propre patron.

C’est un état d’esprit vicieux, puisque l’on ne s’en rend pas facilement compte que nous l’avons.

Par exemple, depuis que tu es toute jeune jusqu’à l’âge adulte.

Ce sont tes parents décidaient de quant tu allais au lit, quand tu te brossais les dents, quand tu mangeais, quand tu faisais tout ce qu’ils voulaient que tu fasses et comment.

Une fois  l’âge d’aller à l’école? Même chose! Les enseignants et l’établissement décidaient de quand tu allais en cours, à quel cours, quand tu mangeais quand tu avais une pause, etc., etc.

Arrive l’âge adulte et l’âge de travailler, et rebelotte. Le patron décident de quand tu commences, quand tu finis, quand tu as le droit de prendre des vacances, à la limite quand tu as le droit d’être malade etc. etc.

Alors, il est évident que la transition a je suis mon propre patron et maître de ma vie n’est pas évident. Comme les prisonniers qui sortent de prison et qui sont perdu sans leur routine.

Il te faut TE discipliner maintenant!!! Tu dois décider quand tu rentres à TON travail et faire le travail nécessaire pour te permettre de vivre et réaliser la vie de tes rêves!

C’est pour cela que je me suis permise cette petite vidéo sur le sujet.

 

N’hésite pas à commenter ce que tu en penses et t’abonner à notre nouvelle Chaîne Youtube!

 

Ressource supplémentaires: 

Développe ton Mindset pour mieux développer ta business de rêve : https://lespetitssucces.com/mindset

Le PowerWomen Club (ouverture des inscriptions occasionnel, si c’est ouvert fait vite!): https://lespetitssucces.com/club

 

 

Partage

Marjorie Beaudet

Je suis Marjorie Beaudet, fondatrice de Les petits Succès et de son académie en ligne Les petits Succès Académie. J’ai commencé mes 14 premières années de vie en France, à Bordeaux, pour ensuite m’installer au Québec en 2005. J’ai commencé mes études en droit ainsi que mon expérience professionnelle en notariat, pour ensuite me rendre compte que ce n’était pas pour moi. J’adore le droit, mais comme intérêt pas comme carrière. C’est au travers du développement personnel et de beaucoup d’introspection que j’ai découvert ce qui me drive vraiment dans la vie, et c’est d’aider les femmes à s’accepter et être bien avec elles-mêmes. Alors j’ai fait un virage à 180 degrés, pris mon courage à deux mains et j’ai tout recommencé de zéro. J’ai décidé de faire ce qui est bon pour moi et non ce que les autres attendent de moi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.