Tu es unique et important, saches-le!

Partage

Te rappelles-tu cette phrase que tu as déjà dû entendre, du moins je te le souhaite, qui dit simplement que « nous sommes tous unique ». « TOUS » « unique ». Qu’as-tu ressenti le jour où on t’a dit que tu étais unique?! Étais-tu surpris? Content? Flatté?

Et maintenant, te sens-tu unique? Quand tu t’habilles comme il est acceptable de s’habiller? Quand la couleur de cheveux que tu demandes à la coiffeuse doit rester « conventionnelle » à cause de ton travail? Quand après le secondaire tu décides d’orienter ton choix de carrière vers un emploi payant? Quand tu aimerais vivre de ton art, de ta passion, mais que ta famille ou ton entourage te dit de faire un « vrai » travail, payant et stable? Quand tu aimerais rire aux éclats dans le métro après une bonne blague de ton amie? Te sens-tu libre de te dévoiler? Dévoiler ta personnalité colorée, unique, complexe et simple à la fois?!

Je vais me permettre de répondre pour toi, dans la mesure où j’ai besoin de poursuivre l’article! Je ne crois pas que tu te sentes unique, et pire, je ne crois pas que tu sois conscient de la valeur que tu as. Je pense que la société, qui est la sommes de nous tous, nous incite à oublier qui ont est pour devenir un tout semblables. La société, que nous sommes, ne veut pas trop de gens qui sortent du lot, car il est plus facile de « dealer » avec le même style de personne que de s’adapter à notre interlocuteur.

Heureusement, nous ne sommes pas tous des moutons et c’est grâce à cela que l’art existe et que « les stars du net » sont devenus ce qu’elles sont, reconnus pour leur art, leur personnalité exubérante et colorée. Grâce au « non moutons », de nouvelles découvertes sont faites jour après jour. Cependant, tu n’as pas besoin d’être exubérant, coloré et artistique pour vivre pleinement la personne que tu es.

Il faut simplement que tu ne te poses plus de questions! Tu n’en a pas marre de toujours de te demander si tu fais si ou ça se sera socialement accepté. Et si je m’habille comme ça, est-ce que les gens vont me regarder étrangement? Souvent nous pensons négativement. Je suis en train d’apprendre à conduire, les gens vont me klaxonner si je ne sais pas déjà bien rouler. J’ai 40 ans et j’ai envie de me percer le nombril, mais les gens vont me juger car je suis trop vieille. Bref, tu comprends où je vais en venir!

Qui à décider de toutes ces règles? Qui à décider que l’on a le droit d’être impatient et intolérant envers notre prochain? Pourquoi devrions-nous tous nous habiller de la même manière ou presque, pourquoi quand quelqu’un conduit lentement ou imparfaitement il faut automatiquement le klaxonner, coller dans le derrière, etc.? Pourquoi à partir d’un certain âge nous n’avons plus le droit de vivre ce que l’on veut? Qui a imposé ces règles? Une maman de 40ans serait-elle une mauvaise mère avec un piercing au nombril? Nous savons tous que des gens qui semblent tout à fait équilibré peuvent cacher les pires parents au monde et pourtant dû à leur apparence trompeuse personne ne les juges.

Pourquoi devons-nous juger sur la couverture et avoir des préjuger sur les gens que nous ne connaissons même seulement à cause de leurs actions une fois dans le temps et de leur apparence, cela n’a pas de sens!!!

Qu’est-ce que ça change dans notre vie que ces gens-là se percent le nombril, s’habillent drôlement, s’habillent avec le ventre à l’air et décident d’avoir les cheveux rose flash?!

Quand je cours dehors à 30 degrés « Celsius » et plus, je suis en « Bra «  de sport et je sais que beaucoup de gens me jugent malgré tout, car je suis en forme et pensent que je suis une si et une ça qui veut de l’attention et se montrer. Pourquoi? Parce que j’ai le malheur d’être en forme d’avoir chaud et de vouloir me mettre confortable et non de suffoquer dans mon chandail pour le plaisir d’autrui? Il faut arrêter de penser comme cela!

Laisser les gens vivre, quand vous allez mourir tout ce que vous vous souviendrez ce sera de votre propre vie, de vos actions, de vos choix, de vos aventures, de vos proches, pas des gens qui ont fait des trucs qui sortaient de l’ordinaire une fois dans votre vie et que vous n’avez plus jamais revu.

 

Par contre, dis-toi que par ta remarque que tu as pu lui faire, par ton regard inquisiteur, etc. tu as peut-être marqué la vie de cette personne à jamais. Peut-être qu’elle aura, à partir de ce jour, un manque d’estime d’elle-même, qu’elle ne saura plus apprécier la vie autant qu’avant par peur d’être jugé à nouveau, peur de revoir ce regard une fois de plus ou d’entendre ces paroles que tu as jadis prononcée. Peut-être que cette personne va devenir comme toi, malheureuse, car elle ne pourra complètement s’exprimer et être elle-même afin de passer inaperçu et de se fondre dans la masse. C’est ça que tu veux?! Un autre mouton? Un autre mouton malheureux? Tu veux être cette même personne qui un jour t’a fait de la peine t’a rendu dépourvu de personnalité. Tu veux faire la même chose aux autres? Tu veux que ton enfant, peut-être gai ou lesbienne, avec une personnalité frivole et exubérante sorte dehors vivre dans un monde de préjugés, un monde qui juge par jalousie, méchanceté ou tout simplement tristesse et veut qu’on l’accompagne?

 

Je vais te dire ce que je pense. Je ne pense pas que ce soit ce que tu souhaites à tes enfants, ni à tes petits enfants, ni à toi-même! Et tu peux y remédier!!!! Changes ton attitude, cesses de juger, dévisager et t’en faire avec la vie des autres, ce ne sont pas tes affaires ce que les gens portent, font à leur corps et leur style de vie. Tant qu’il n’y a pas de violence et d’agressivité, laisse vivre les gens heureux comme ils sont.

Nous n’avons pas tous les mêmes définitions d’aimer et de vivre heureux. Si les gens sont bien là-dedans laisse les vivre. Comme tu aimerais qu’ils te laissent vivre et vivre tes enfants. Et apprends à tes enfants à être différent, à être eux-mêmes à passer par-dessus la critique et les regards. Expliques leur que ce n’est pas personnel envers eux, que les gens qui font ça le font par mécanisme de défense, car ils sont malheureux et pas bien et souhaites que ce soit de même pour tous ceux qu’ils croisent, car un jour quelqu’un leur a briser leur rêve. Explique à ton enfant que jamais personne ne dois briser ses rêves. Qu’il doit les protéger et vivre sans se soucier de ce que les gens pensent, car au final la seule vie qu’il aura réellement vécu est la sienne et celle de personne d’autre, autant qu’elle soit à son image!

Encourage tes enfants à être heureux et faire ce qu’ils souhaitent dans la vie, même si tu trouves ça inquiétant et que tu as peur pour eux. Le plus beau cadeau que tu puisses leur faire, c’est de leur donner le choix.

N’oublies pas non plus que tu es unique et IMPORTANT. Le fait que tu sois toi, différent des autres, te rends important et indispensable à la vie des gens qui savent t’apprécier à ta juste valeur. N’essaies pas d’être aimé de tous, c’est impossible, épuisant et ça n’en vaut pas la peine. Tu veux être aimé pour qui tu es vraiment. Et ne fait pas attention à la critique, que tu respires ou non tu seras critiquer. Autant vivre pleinement ta vie en acceptant la critique que vivre ta vie pour les autres en la fuyant.

Est-ce que tu t’es déjà empêché de faire quelque chose de peur d’être critiqué? Écris-le en commentaire.

 

Partage

Marjorie Beaudet

Je suis Marjorie Beaudet, fondatrice de Les petits Succès et de son académie en ligne Les petits Succès Académie. J’ai commencé mes 14 premières années de vie en France, à Bordeaux, pour ensuite m’installer au Québec en 2005. J’ai commencé mes études en droit ainsi que mon expérience professionnelle en notariat, pour ensuite me rendre compte que ce n’était pas pour moi. J’adore le droit, mais comme intérêt pas comme carrière. C’est au travers du développement personnel et de beaucoup d’introspection que j’ai découvert ce qui me drive vraiment dans la vie, et c’est d’aider les femmes à s’accepter et être bien avec elles-mêmes. Alors j’ai fait un virage à 180 degrés, pris mon courage à deux mains et j’ai tout recommencé de zéro. J’ai décidé de faire ce qui est bon pour moi et non ce que les autres attendent de moi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.